Photo-graphies et un peu plus…

Chili Bolivie Issuu

Vous rêvez d’espaces infinis où faire le vide, de déserts de sel à perte de vue, de paysages originels où vagabonder ? Les régions chilienne de San Pedro de Atacama et de Potosí, sa voisine bolivienne, devraient combler vos attentes au-delà de vos espérances.

Pour en avoir le cœur net, je vous propose de tourner les pages de ce nouvel ebook photo-textuel en cliquant directement sur la couverture ci-dessous :

L’article et 8 photographies ont été publiés dans U magazine n°7 d’avril 2014.
Par ailleurs, l’ebook « Hawaii, de la jungle aux volcans en passant par les étoiles » est toujours à (re)découvrir .

Bonnes vadrouilles !
 

Share on Facebook




L’hiver arrive, le froid s’insinue chez chacun, vous avez déjà mis le chauffage ? Vous ne serez donc pas contre un petit tour sur Big Island, la plus grande île d’Hawaii ? Une île où eau, terre, air et feu se côtoient au quotidien et s’influencent l’un l’autre, créant une île à deux visages, l’un marqué par les volcans, l’autre par une végétation luxuriante. L’un noir et minéral, l’autre vert et végétal, tous deux illustrés par 16 diptyques.


Vous pouvez découvrir l’ebook en cliquant directement sur la couverture ci-dessous.





Cet article ainsi qu’une sélection de photos ont par ailleurs été publiés dans le numéro 6 du U magazine, pour lequel j’ai aussi fait un article sur la Californie (n°5), sur le Mont Kailash (n°4) et sur la Namibie (n°3).


Share on Facebook

Après la cartographie photographique et avant l’exposition OUAT qui aura lieu du 25 novembre au 8 décembre au Centre des Amandiers dans le 20e arrondissement de Paris, voici un nouvel aperçu du travail réalisé par la compagnie Le Bouc sur le Toit : Henry V – On pourrait commencer comme ça…

Les textes (des extraits seulement) ont été écrits par Caroline Dumas de Rauly, Laura Tirandaz, Jean-Marie Clairambault. Ah oui, et par Shakespeare aussi !

Deux solutions pour découvrir ce portfolio : cliquer sur la photo ci-dessus ou bien sur le « Expand » ci-dessous…

[issuu width=420 height=148 printButtonEnabled=false backgroundColor=%23222222 documentId=121019165005-6f9ec3fa4dfe4fe8b00c4c5788999bcb name=portfolio_bouc_final_72 username=lou_camino tag=photo unit=px v=2]

Share on Facebook

[issuu width=420 height=297 printButtonEnabled=false backgroundColor=%23222222 documentId=120402203124-a264411cb44648548ad5da9da7d513bd name=catalogue_vivacites_hd_pleinepage_72 username=lou_camino tag=architecture unit=px id=9db72511-e888-c66a-8ea6-3cac9ddcaf06 v=2]

Voilà de quoi redonner un peu de couleurs à ce qui l’est déjà, coloré… Après avoir squattés quelques murs (et peut-être de nouveaux, bientôt), les 50 photo-graphismes de Viva Cités, exposés à Paris en 2009 et 2010, se mettent à la page. Une découverte pour certains, de quoi raviver de vieux souvenirs pour d’autres, mais un plaisir pour tous, j’espère.

Mode d’emploi éventuel : cliquez sur le livret et sésame s’ouvrira…

Share on Facebook

[issuu width=420 height=297 printButtonEnabled=false backgroundColor=%23222222 documentId=111010212747-86c5b6a5189d4d5988701b22cb58aba2 name=une_fenetre_sur_le_ciel__l_homme_invisible username=lou_camino tag=book unit=px id=d735e532-2d73-a131-4d29-e7338f3eea7f v=2]

Rien sur la couverture. Rien sur la tranche. Ludovic Ligot existe cependant sur la 4e de couverture. Et est ainsi présenté : «Ludovic Ligot, qui a recueilli les propos, est journaliste scientifique. Il écrit pour la presse généraliste et scientifique. Il a publié un livre en collaboration avec Etienne Klein (Pourquoi je suis devenu chercheur scientifique, éd. Bayard).»

Les premières pages se livrent.

Une fenêtre sur le ciel
Dialogues d’un astrophysicien et d’un théologien
Avec la collaboration éditoriale de Ludovic Ligot.

Voilà qui est intrigant. En tout cas, voilà qui m’intrigue. Que veut dire « collaboration éditoriale », que signifie « propos recueillis » ? Enfin, qu’y a-t-il réellement derrière ces mots ? C’est pour avoir une réponse à ces questions que j’ai recueilli les propos de Ludovic Ligot, l’homme invisible. Un créateur de l’ombre parmi d’autres sur lesquels j’avais envie que la lumière, fut-elle faible, se pose.

« L’homme invisible » n’est pas une histoire photographique comme ont pu l’être Autour de Gilles, La chute du mythe de Times Square, Le tour du Cartier ou Otages de la nuit. Ici, à l’origine, il y a des mots et non pas des images. Des mots mis en images donc et qui donnent matière à penser.

Et la première occasion, pour moi, d’utiliser Issuu… Il vous suffit donc de cliquer sur l’image au-dessus et de découvrir cet entretien, en tournant les pages, comme vous le feriez, avec un magazine…

Share on Facebook