Photo-graphies et un peu plus…

Vers l'infini et au-delà !

Que répondriez-vous à un enfant vous demandant, très sérieusement, à vous l’adulte, à vous le sachant, si les extraterrestres existent ? Personnellement, en dépit des centaines de thèses pro-ET défendues aux différents coins de la planète à grands coups de complots intergalactiques et de ronds dans le blé, j’ai opté pour l’humble et pragmatique : « On ne sait pas. On n’en a pas encore rencontré, mais ça ne veut pas dire qu’ils n’existent pas. D’ailleurs, je pense qu’il n’y a aucune raison que nous soyons seuls dans l’univers… Simplement, ils sont certainement si loin que nous n’avons pas encore trouvé comment les contacter…  » Et intérieurement : « Mais que sait-il concrètement de l’univers ce petit gars qui n’a pas encore eu le temps de regarder les étoiles ? Sait-il seulement ce qu’il représente, peut-il en imaginer les dimensions et les contours – l’adulte n’en est évidemment pas plus capable – ; cet aveu d’ignorance – salutaire par ailleurs – a-t-il un sens pour lui qui préférerait malgré tout ne jamais les croiser, persuadé qu’ils seraient forcément « méchants » ? Et d’où vient cette approche instinctivement négative de cet Autre inconnu, intuition loin d’être farfelue par ailleurs puisque finalement partagée par des scientifiques sensés : serait-ce une sortie de notre cerveau reptilien face à la menace fantôme ? » Certains ne s’embarrassent déjà plus de la question puisqu’ils proclament à qui veut l’entendre qu’ils sont déjà parmi nous. Et je vais finir par le croire… Cinq, dont une grand-mère toute fripée, se sont en effet subrepticement glissés dans cette photographie, les voyez-vous, vous aussi ?

Share on Facebook

1 comment

juillet 7th, 2015

Je manque peut-être d’imagination, mais j’avoue que je n’arrive à rien voir d’autre que la silhouette en contre-jour. ^^ Silhouette qui m’évoque la canicule et certainement pas un hypothétique extra-terrestre. ^^

Ceci dit, chez mes enfants, ce ne sont pas les extra-terrestres qui sont un sujet d’inquiétude, mais les fantômes. Toutefois, ma réponse reste très proche de la tienne : « je ne sais pas, personnellement, je n’ai jamais eu la preuve de leur existence. Or, l’absence de preuve n’étant pas la preuve de l’absence, tout ce que je peux dire, c’est que.. je ne sais pas. » ;)

leave a comment


quatre + = 6