Photo-graphies et un peu plus…

Parfois, la fiction et la réalité semblent étrangement connectées, comme si la seconde n’était finalement que le prolongement de la première. Ou réciproquement… Et là, concrètement, on sauterait volontiers dans la fiction pour voir où nous conduirait ce van. La portière s’ouvrirait, on s’installerait innocemment à la place du conducteur. Par chance, dans cette fiction-là, on n’aurait pas besoin de clés pour faire démarrer l’engin. Une simple pensée et le moteur se mettrait en marche… Sur la route, on prendrait trois ou quatre avides de fiction et on filerait droit ramasser du maïs dans un champ artificiel situé en bordure des studios de Georges Lucas avant de survoler le Bosphore, un parachute accroché au véhicule, pour voir les Derviches tourner… Oui, oui…

Share on Facebook

leave a comment


+ 1 = dix