Photo-graphies et un peu plus…

La progression vélocipédique de cette jeune femme gantée au cœur des ruelles d’Osaka aurait pu être totalement chaotique et même gênante à observer. Flanquée de ses deux sacs bien gonflés lestant son bras gauche au bout duquel se dresse vigoureusement un parapluie-ombrelle la protégeant des rayons du soleil et l’obligeant à ne se servir que du bras droit pour la diriger, personne ne lui en aurait réellement voulu. Pourtant, en lieu et place de ce numéro comique et balourd de cirque que nous aurions certainement offert à l’assemblée si les rôles avaient été inversés, nous voici face à une équilibriste filant droit sur la route, dénotant d’une maîtrise parfaite et fascinante de son corps, jusqu’à ce visage, impassible, sérieux, qui ne laisse transparaître aucun signe d’effort, de fatigue, voire de  satisfaction…

Share on Facebook

leave a comment


9 − = null